Blog
Business

Le futur du marché du travail à l’aune de l’IA générative : entre remplacement et complémentarité

Benoît Mazzetti
February 22, 2024
5
min read
IconIconIconIcon

L'émergence de l'intelligence artificielle générative (IA) soulève inévitablement la question d'une accélération rapide de l'automatisation des tâches qui permettra d'augmenter la productivité. Malgré l'incertitude qui demeure autour de son potentiel, sa capacité à générer des contenus indiscernables de ceux créés par l'homme et à supprimer les barrières de communication constitue une avancée majeure susceptible d'avoir des effets macroéconomiques considérables.

En bref, si l'IA générative tient ses promesses, le marché du travail pourrait être fortement remodelé. D’après plusieurs recherches qui agrègent des données issues des Etats-Unis et d’Europe, environ deux tiers des emplois actuels seraient exposés à un certain degré d'automatisation par l'IA. Plus encore, l'IA générative pourrait remplacer jusqu'à un quart du travail actuel.

Néanmoins, cette perspective de destruction d’emplois peu qualifiés doit être nuancée à la lueur des dynamiques historiques. En effet, les pertes d’emplois dûes à l'automatisation ont toujours été compensées par la création de nouveaux emplois. De surcroît, l'émergence de nouvelles professions à la suite d'innovations technologiques est à l'origine de la majeure partie de la croissance de l'emploi à long terme. La combinaison d'une réduction significative des coûts de main-d'œuvre, de la création de nouveaux emplois et d'une productivité plus élevée laisse alors entrevoir la possibilité d'un boom de la productivité qui augmenterait considérablement la croissance économique, bien qu'il soit difficile de prédire le moment où ce boom se produira.

L’IA générative, un boom expliqué

L'augmentation exponentielle de la puissance informatique disponible des dernières années a permis des progrès rapides dans la complexité des tâches que l'IA peut effectuer et dans la précision avec laquelle elle peut les exécuter. Par exemple, la dernière itération du modèle GPT d'OpenAI - GPT-4, publié en mars 2023, environ un an après la fin de la formation du modèle GPT-3.5 qui sous-tend actuellement ChatGPT - est 40 % plus susceptible de produire des réponses précises et peut désormais accepter des données visuelles (et non plus seulement du texte). Les algorithmes qui sous-tendent l'IA générative avaient d’ailleurs commencé à dépasser les références humaines pour des tâches telles que la classification d'images et la compréhension de la lecture, même avant ces progrès récents.

L'IA étant de plus en plus avancée et accessible, l'intérêt suscité et les investissements ont suivi. En 2021, les investissements privés américains et mondiaux dans l'IA s'élevaient respectivement à 53 milliards et 94 milliards de dollars - chacun ayant plus que quintuplé en termes réels par rapport aux cinq années précédentes. Si les investissements continuent d'augmenter au rythme plus modeste de roissance des investissements dans les logiciels au cours des années 1990, les investissements américains dans l'IA pourraient à eux seuls approcher 1 % du PIB des États-Unis d'ici à 2030.

Bien qu'il subsiste de nombreuses incertitudes quant à la capacité et au calendrier d'adoption de l'IA générative, ces développements suggèrent que l'IA est bien placée pour progresser rapidement et prendre de l'ampleur dans les années à venir.

L'avenir du marché du travail : remplacer parfois, compléter souvent

Les recherches les plus récentes suggèrent qu'une grande partie de l'emploi et du travail est au moins partiellement exposée à l'automatisation par l'IA, ce qui laisse entrevoir d'importantes économies de main-d'œuvre. La part finale du travail exposée à l'automatisation pourrait se situer entre 15 et 35 %, une fourchette souvent évoquée mais qui pourrait s’avérer conservatrice. 

Bien que l'impact de l'IA sur le marché du travail soit susceptible d'être important, la plupart des emplois et des industries ne sont que partiellement exposés à l'automatisation et sont donc plus susceptibles d'être complétés que remplacés par l'IA. Les secteurs où le taux de remplacement pourrait être supérieur à 50% sont les secteurs juridique et administratif, qui comptent de nombreux emplois de bureau avec des tâches répétitives facilement remplaçables.

Quel impact sur la productivité et la croissance ?

La part importante de l'emploi exposée à l'automatisation par l'IA générative augmente le potentiel d'un boom de la productivité du travail. L'automatisation induite par l'IA pourrait augmenter le PIB mondial par deux voies principales.

Premièrement, la plupart des travailleurs occupent des emplois partiellement exposés à l'automatisation de l'IA et, après l'adoption de l'IA, appliqueront probablement au moins une partie de leur capacité libérée à des activités productives qui augmentent la production. Des études universitaires confirment que les travailleurs des entreprises ayant adopté l'IA à un stade précoce connaissent une croissance plus élevée de la productivité du travail à la suite de l'adoption de l'IA, les estimations faisant généralement état d'une augmentation de 2 à 3 points de pourcentage par an. Bien qu'il soit difficile d'extrapoler ces résultats en raison des différences de capacité de l'IA générative par rapport aux générations précédentes, ils suggèrent clairement que l'IA générative peut entraîner une augmentation économiquement significative de la productivité.

Deuxièmement, il est probable que de nombreux travailleurs déplacés par l'automatisation de l'IA finiront par être réemployés - et donc par stimuler la production totale - dans de nouvelles professions qui émergeront soit directement de l'adoption de l'IA, soit en réponse au niveau plus élevé de la demande globale et de la demande de main-d'œuvre générée par l'augmentation de la productivité des travailleurs qui n'ont pas été déplacés. 

Ces deux voies ont de nombreux précédents historiques. Par exemple, les innovations dans le domaine des technologies de l'information ont donné naissance à de nouvelles professions telles que les concepteurs de pages web, les développeurs de logiciels et les professionnels du marketing digital, mais elles ont également augmenté le revenu global et indirectement stimulé la demande de travailleurs du secteur des services dans des industries telles que les soins de santé, l'éducation et les services de restauration.

Le changement technologique a déplacé des travailleurs et créé de nouvelles opportunités d'emploi à peu près au même rythme pendant la première moitié de la période d'après-guerre, mais il a déplacé des travailleurs plus rapidement qu'il n'a créé de nouvelles opportunités depuis les années 1980. Ces résultats suggèrent que les effets directs de l'IA générative sur la demande de travail pourraient être négatifs à court terme mais conduire à une réelle révolution du marché de l’emploi dans les années futures.

Share this post
IconIconIconIcon

Nos derniers articles de blog

Des articles originaux à l'intersection de l'intelligence artificielle et du droit

La LegalTech révolutionne les services juridiques en utilisant des technologies numériques pour automatiser les tâches, améliorer la productivité et transformer les équipes juridiques en partenaires stratégiques pour l'entreprise, grâce à l'IA, la gestion des contrats et d'autres innovations technologiques.
Benoît Mazzetti
March 1, 2024
4
min read
En 2024, les équipes juridiques doivent jouer un rôle clé dans les décisions stratégiques et s'adapter aux évolutions réglementaires et technologiques, en se concentrant sur l'efficacité et l'optimisation des processus pour surmonter les défis et rester compétitifs.
Benoît Mazzetti
March 1, 2024
5
min read
L'émergence de l'intelligence artificielle générative accélère l'automatisation et la productivité, remodelant potentiellement le marché du travail, tout en promettant des gains économiques significatifs
Benoît Mazzetti
February 22, 2024
5
min read

Prêts à entrer dans la nouvelle ère des professions juridiques ?

Inscrivez-vous à notre campagne de bêta testing, ou contactez directement notre équipe commerciale.